Rechercher

Le chariot de complaisance : une pilule amère à avaler pour les retailers

Alors que les retailers se concentrent de plus en plus sur la prévention des pertes, de nombreux articles réussissent tout de même à être dérobés, causés par d'autres formes de fraude.


En effet, les vols internes ou vols des employés sont un un type de vol malheureusement trop courant, dont l'une des pratiques les plus connues se nomme "chariot ou panier de complaisance". Cette dernière résulte d'un acte volontaire de l'hôte ou hôtesse de caisse d'offrir des remises non autorisées ou des marchandises gratuites à un complice, ami ou parent.

Par exemple, un employé ne scanne que trois articles sur cinq, mais enlève les étiquettes antivol de l'intégralité des articles pour que son ami puisse sortir sans déclencher d'alarme.


Quelle est l'ampleur réelle de cette technique ?


Le "chariot de complaisance", une technique bien trop courante


Cette pratique ne se limite pas au Retail, on la retrouve dans toutes sortes d'industries de services, comme les restaurants, les hôtels, les stations de lavage de voitures et les magasins. Pour justifier la distribution illégale de produits ou de services gratuits ou à prix réduit, les employés invoquent souvent l'espoir de recevoir de meilleurs pourboires ou de bénéficier d'autres avantages de la part de leurs clients.


Le vol des employés, un défi unique en matière de prévention des pertes


Le vol commis par les employés pose de nombreux et difficiles défis aux retailers.


D'une part, il s'agit d'un problème de prévention des pertes. Les clients et les employés sont conscients de l'illégalité de leur acte, et agissent quand même. Il est donc très compliqué pour les professionnels de la prévention des pertes d'identifier l'origine de la démarque inconnue, et de l'éliminer.


D'autre part, cela a des conséquences sur la satisfaction, la fidélité et le bouche-à-oreille positif des clients. Si sur le papier, les retailers recherchent le bonheur de leurs clients, ils ne veulent pas qu'il soit lié à la trahison de leurs employés.


Que faire pour décourager les chariots de complaisance ?


Les caméras de surveillance et la vérification des reçus ne suffisent plus pour prévenir efficacement le vol des employés. Ce problème pouvant en inspirer d'autres dans divers secteurs de votre entreprise, vous pouvez l'aborder sur plusieurs fronts :


  • Sensibilisez l'ensemble de votre organisation. La plupart du temps, les travailleurs de première ligne ne sont pas conscients de la gravité des conséquences pour leur employeur. Chaque employé doit savoir que le panier de complaisance est interdit et qu'il existe des mesures disciplinaires claires pour l'octroi de remises ou de "gratuités". Assurez-vous que vos employés comprennent les conséquences sur vos résultats financiers et sur leur carrière s'ils n'agissent pas de manière appropriée.

  • Soyez attentif lors des entretiens et réunions d'évaluation mensuelles ou annuelles. Il existe une variété de facteurs sociaux et environnementaux, ainsi que des traits de caractère personnels, qui suppriment ou encouragent le chariot de complaisance- soyez-en conscient. Par exemple, vous pouvez prévoir un examen approfondi des normes éthiques de vos employés potentiels, de leur besoin d'être acceptés socialement et de leur aisance à prendre des risques afin de détecter les éventuels coupables avant de les embaucher.

  • Utilisez la technologie RFID. Avec la RFID, chaque article possède son propre code unique intégré dans l'étiquette RFID. Lors du passage en caisse, les étiquettes RFID des articles qui ont été payés sont automatiquement désactivées - elles ne génèrent plus d'alarmes. Si un employé ne scanne qu'un article sur quatre, l'étiquette de cet article indiquera "vendu", tandis que les autres articles seront enregistrés comme "invendus". Ces articles "invendus" généreront des alarmes lorsque le client sortira et passera devant les systèmes RFID EAS.


Conclusion


Le caddie de complaisance est un problème qui ne peut être ignoré par aucun retailer ou chef d'entreprise. Dans le cas du retail, des solutions modernes de prévention des pertes, comme la RFID, vous avertissent en temps réel des événements indésirables, et vous libèrent du temps pour vous concentrer sur ce qui compte le plus : le service client.


Intégrer la RFID dans votre stratégie de prévention des pertes est plus facile que vous ne le pensez. En seulement trois mois, vous serez en mesure d'identifier, de quantifier et finalement de prévenir les pertes dans vos magasins.


Vous voulez savoir comment ?  Contactez-nous !